NOTRE MISSION

Situé au cœur d’une érablière dans Vanier – quartier populaire de la ville d’Ottawa – le  Muséoparc célèbre la richesse du patrimoine et l’histoire de ses habitants. Il permet aux curieux de tous âges et de toutes cultures de découvrir et d’apprécier les uses et coutumes de la francophonie locale.

Le Muséoparc Vanier est une institution muséale à but non lucratif. C’est le seul musée francophone à Ottawa et l’un des rares musées canadiens dédié à la francophonie hors Québec. Il est aussi l’heureux propriétaire de l’unique cabane à sucre urbaine productrice de sirop d’érable.

LE MUSÉOPARC : UNE PAGE D’HISTOIRE EN PLEINE NATURE !

Le Muséoparc Vanier  tire son nom du Parc Richelieu dans lequel il est situé. Le domaine appartenait autrefois à la Société des Missionnaires d’Afrique, plus connus sous le nom des Pères Blancs. Ils y ont construit un scolasticat important en 1938, auquel se sont ajoutées deux extensions dans les années 50. L’édifice principal a été démoli après le rachat du terrain par la ville de Vanier en 1977. Le Muséoparc se situe dans l’aile droite du bâtiment autrefois destinée aux cours de jeunes religieux et l’aile gauche abrite aujourd’hui la bibliothèque municipale.

Le domaine du Parc Richelieu demeure un joyau naturel de 17.5 acres en plein centre urbain où les Pères Blancs avaient auparavant fait grandir une érablière, encore actuellement exploitée par notre cabane à sucre singulière.

 

INAUGURATION DU MUSÉE

Le 11 octobre 2006 le Muséoparc lance officiellement son exposition inaugurale « Vanier-sur-l’Outaouais, aujourd’hui pour demain ». Cette exposition résume l’histoire de la région via un survol de l’héritage des premiers peuples, de l’arrivée des explorateurs et de l’exploitation des voies fluviales comme moyen de transport par les pionniers. Autant de périodes qui ont conduit au développement économique et socioculturel que nous connaissons depuis plus de quatre cents ans. L’exposition évoque aussi la force tranquille de l’éducation, l’encadrement religieux dans la vie d’antan et amorce le dialogue sur les enjeux du futur.

 

LA VOLONTÉ DE PARTAGER UNE IDENTITÉ

Le Muséoparc est le fruit de beaucoup de patiente, d’efforts  et surtout de la volonté profonde de faire rayonner l’identité franco-ontarienne. En 2002, c’est le groupe Action Vanier, sous la présidence de René Doré, qui a fondé le comité chargé de créer un Musée pour Vanier – quartier réputé pour être le cœur de la francophonie ottavienne.

Une première rencontre présidée par Diane Doré aura lieu à la cabane à sucre, elle réunit d’anciens maires et conseillers de Vanier comme Roger Crête, Guy Cousineau, Gisèle Lalonde et plusieurs autres résidents du quartier. Le musée voit finalement le jour en 2006 grâce au soutien de généreux partenaires et commanditaires tels que la Ville d’Ottawa, le Regroupement des organismes du patrimoine franco-ontarien, l’Association des auteurs et auteures de l’Ontario français, la Zone d’amélioration commerciale Vanier, la Fondation Trillium de l’Ontario, …